Ce forum est un lieu d'échanges pour les malades et leur entourage, animé par les bénévoles de l'association albi. Il est gratuit et ouvert à tous, adhérents ou non. Notre mission est de faire connaître nos maladies rares et d'apporter aux malades tout le soutien possible, aussi nous ne souhaitons pas faire payer nos services. Mais l'association a besoin de financer son fonctionnement et sa participation à la recherche. Nous avons besoin de vous, aidez-nous en devenant adhérent (20 € ou plus) ou faites un don. Cliquez ici, c'est simple et rapide !

forum Coronavirus : Nous avons créé un forum spécifiquement dédié aux discussions autour du coronavirus. Partagez votre expérience, posez vos questions, donnez-nous vos astuces pour s'adapter au rythme de la vie confinée…
Enquête "Coronavirus & Maladies Inflammatoires du Foie & des Voies Biliaires : lire l'article sur le site participer
Albi a des ambassadeurs dans différentes régions de France et en Belgique : il y a une personne à qui parler près de chez vous ! voir la liste

consultez toutes les vidéos créées par albi !  > CBP : Vidéo de la Cholangite Biliaire Primitive  > CSP : Vidéo de la Cholangite Sclérosante Primitive > HAI : Vidéo de l'Hépatite Auto-Immune  > "Chevauchement" : Vidéo du syndrome de Chevauchement

> albi association agréée par le Ministère des Solidarités et de la Santé

CBP ou CSP ??

vos questions et commentaires sur les diagnostics, les analyses, les symptômes (démangeaisons, fatigue), les diagnostics, les analyses, les greffes, etc.

Modérateur : daniel

Linda
Messages : 16
Inscription : ven. 13 avr. 2012, 1:12 pm

CBP ou CSP ??

Message non lu par Linda » mer. 22 juil. 2020, 4:19 pm

Bonjour à tous !
Je ne sais pas si le sujet a été abordé (j’ai fait des recherches sur le forum sans succès), mais y a-t-il des personnes qui ont eu une erreur de diagnostic ??
Je m’explique, je suis suivie depuis 2012 pour une CBP, et j’expliquais dans un autre post ne pas avoir le sentiment d’être suivie convenablement par mon Gastro-entérologue... J’ai eu rdv avec un nouveau Gastro récemment, et après avoir consulté mon dossier (bilans sanguins, IRM...), il suspecterait une CSP.... Est ce possible ?
Je dois réaliser le mois prochain un fibroscan (c’est la première fois que j’en fait un), et une autre IRM est prévue avec un autre bilan sanguin mais plus complet.... Alors ma question : est il possible qu’une CBP évolue en CSP (il me semble que non), et avez vous eu vent d’erreur de diagnostic ??
Merci pour vos réponses !
😊
Dernière édition par Linda le jeu. 23 juil. 2020, 12:20 pm, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
daniel
adhérent albi
adhérent albi
Messages : 1285
Inscription : dim. 21 nov. 2004, 8:50 pm
Contact :

Re: CBP ou CSP ??

Message non lu par daniel » jeu. 23 juil. 2020, 11:50 am

Le diagnostic de nos maladies est un gros problème.
Pourquoi ? Parce que le diagnostic combine deux écueils principaux: la rareté de "nos" maladies et leur complexité.
La rareté de nos maladies fait qu'elles font partie des 7000 à 8000 maladies rares qui ont été répertoriées en France. Les médecins généralistes ne sont pas formés à ces maladies; ce qui fait que lorsque des anomalies hépatiques sont détectées sans que le généraliste ne puisse faire un diagnostic, dans le meilleur des cas, le généraliste adressera son patient à un gastroentérologue de son réseau.
Or il y a en France environ 3300 spécialistes diplômés de Gastroentérologie. Ceux ci, dans leur formation ont entendu parler de nos maladies mais étant rares, tant durant leurs études que dans leur vie professionnelle, les spécialistes du système digestif n'auront pas l'occasion de rencontrer beaucoup de cas et ainsi d'acquérir de l'expérience sur ces maladies.
On estime en effet qu'il y a environ 16.000 personnes atteintes de CBP en France et environ 6 à 7.000 personnes pour la CSP et L'HAI. Si bien que dans sa patientèle , en moyenne, un gastroentéologue a une probabilté de rencontrer 5 cas seulement de CBP et 2 de CSP ou HAI. Dans aucun métier, on ne peut devenir expérimenté avec aussi peu de cas rencontrés; et encore ceci est une moyenne; certains en ont moins et d'autres plus. Quant au syndrome LPAC on en ignore actuellement la prévalence (d'où l'étude en cours de cette maladie dont la découverte a été faite, en France, et récemment ).
Ajoutez à cela le fait que ces maladies sont très complexes: même les meilleurs experts n'en connaissent ni l'origine ni tous les mécanismes biologiques qui relient le sytème hépato-bilaire au système immunitaire, au microbiote intestinal etc..De plus les 3 maladies CBP, CSP, HAI, quoique différentes ont des points communs qui les rendent parfois difficiles à différencier.
Par ailleurs, ces maladies ont la particularité d'être le plus souvent "dormantes", insidieuses et asymptomatiques pendant de nombreuses années. En conséquence lors du diagnostic , la maladie est souvent présente à l'insu du malade depuis de nombreuses années.

Notre association est particulièrement sensible à réduire les deux maux principaux de cet état de choses: l'errance dignostique et l'erreur de diagnostic. Ces deux maux peuvent se combiner.
L'errance diganostique peut être définie comme le temps écoulé entre les premières anomalies hépatiques constatées avec ou sans symptôme et la date d'un diagnostic certain de la maladie. Cette errance diagnostique peut inclure des pêriodes où le corps médical ne prononce aucun diagnostic, ni traitement, mais peut aussi inclure des diagnostics erronnés, acompagnés de traitements inappropriés jusqu'au jour où un autre spécialiste consulté par le patient qui s'aperçoit que son cas n'est pas bien traité, effectue le bon diagnostic.
La confusion entre CBP et CSP arrive parfois, notamment car il y a des formes de CSP qui touchent les petits canaux biliaires comme la CBP. La CSP n'a pas de marqueur spécifique comme la CBP et est donc plus difficile à diagnostiquer , comme l'HAI d'ailleurs.
Nous avons d'ailleurs, dans notre forum "suspecté" ( nous ne sommes pas médecins!) plusieurs fois des erreurs de diagnostic entre CBP et CSP, en incitant le( la) malade à avoir un 2ème avis de spécialiste ( c'est pourquoi nous recommandons le plus souvent pour un deuxième avis de prendre contact avec un centre de compétence ou de référence qui ont été labellisés ainsi parce qu'ils allient à la fois une compétence reconnue sur "nos" malades mais aussi l'expérience d' une grande pratique ; de plus ils bénéficie d'un travail en réseau: le réseau Filfoie des maladies rares du Foie).
Notre association albi est très préoccupée à réduire l'errance diagnostique: en collaboration avec le corps médical des actions sont menées par l'information , la communication notamment, et nous avons pu constater une amélioration sur plusieurs années grâce aux plans "Maladies Rares " qui ont été mis en place depuis 2004 en France, imités progressivement dans d'autres pays d'Europe. Nos récentes enquêtes auprès des malades sur ce sujet ont montré que l'errance diagnostique reste un gros problème, mais que - cocorico - la France a pour "nos" maladies le taux d'errance diagnostique qui semblerait être le plus bas d'Europe, ce qui est une maigre consolarion.

Après cette explication d'ordre général qui sera utile à tous nos lecteurs, je réponds aussi à ta question: nous n'avons jamais entendu parler de transformation d'une CBP en CSP ou vice versa ni par les hépatogues experts de ces maladies , ni parmi les milliers de malades qui ont eu des contacts avec nous.
Daniel
secrétaire de l'association ALBI, modérateur du forum

Linda
Messages : 16
Inscription : ven. 13 avr. 2012, 1:12 pm

Re: CBP ou CSP ??

Message non lu par Linda » jeu. 23 juil. 2020, 12:20 pm

Merci Daniel pour cette très complète réponse.
J’imagine bien la complexité de nos maladies et des diagnostics qui en découlent.
Je vais faire mes examens et reviendrai ici pour confirmer ou infirmer le diagnostic de mon premier Gastro-entérologue, pour celles et ceux que ça intéresserait.
Bien que nos maladies se ressemblent, il y a tout de même des différences non négligeables entre les deux maladies. On garde le moral quoiqu’il arrive !
Merci Merci Merci 😊

Répondre