Ce forum est un lieu d'échanges pour les malades et leur entourage, animé par les bénévoles de l'association albi. Il est gratuit et ouvert à tous, adhérents ou non. Notre mission est de faire connaître nos maladies rares et d'apporter aux malades tout le soutien possible, aussi nous ne souhaitons pas faire payer nos services. Mais l'association a besoin de financer son fonctionnement et sa participation à la recherche. Nous avons besoin de vous, aidez-nous en devenant adhérent (20 € ou plus) ou faites un don. Cliquez ici, c'est simple et rapide !

Nouveau forum Coronavirus : Nous venons de créer un forum spécifiquement dédié aux discussions autour du coronavirus. Partagez votre expérience, posez vos questions, donnez-nous vos astuces pour s'adapter au rythme de la vie confinée…
Epidémie de Coronavirus : report de la journée ALBI à l'automne prochain lire l'article sur le site
Albi a des ambassadeurs dans différentes régions de France et en Belgique : il y a une personne à qui parler près de chez vous ! voir la liste

consultez toutes les vidéos créées par albi !  > CBP : Vidéo de la Cholangite Biliaire Primitive  > CSP : Vidéo de la Cholangite Sclérosante Primitive > HAI : Vidéo de l'Hépatite Auto-Immune  > "Chevauchement" : Vidéo du syndrome de Chevauchement

> albi association agréée par le Ministère des Solidarités et de la Santé

Je comprends....

vos questions et commentaires sur les diagnostics, les analyses, les symptômes (démangeaisons, fatigue), les diagnostics, les analyses, les greffes, etc.

Modérateur : daniel

Avatar de l’utilisateur
espoir
Messages : 128
Inscription : jeu. 17 avr. 2008, 6:05 pm
Localisation : Trois-Rivières

Je comprends....

Message non lu par espoir » mar. 12 mai 2020, 2:03 am

que vous ne pouvez pas toujours être présents sur le forum, je comprends que puisque je ne suis pas malade du foie, je puisse avoir moins besoin de vos encouragements. Mais, comprenez aussi, que lorsque je vois autant de gens qui sont contents et fiers de vous avoir découverts, reçoivent encouragements et support, je me demande pourquoi je n'en fais pas partie.

Faut-il que je sois désespérée, que je pleure toutes les larmes de mon corps, que je sois malade comme vous tous, pour trouver un tant soit peu de soutien ?

Si je vous écris tout cela, c'est que je ne suis pas certaine de recevoir ici, ce dont j'ai besoin: des encouragements, et des supports.

En désespoir de cause, j'écris ce message. Je ne vous en veux pas, je suis juste un peu désespérée. bof Pas grave.

Avatar de l’utilisateur
Primerose
adhérent albi
adhérent albi
Messages : 1102
Inscription : jeu. 09 avr. 2015, 10:24 pm

Re: Je comprends....

Message non lu par Primerose » mar. 12 mai 2020, 10:31 am

Bonjour Espoir,🌞

comment ne pas être touché par ce que tu écris? Tes mots sont des cris de fatigue,d'impuissance, de tristesse.
Oui, il y a des moments dans nos vies où nous pouvons nous sentir seuls et abandonnés, incompris, et cela malgré un entourage familial.
Tu fais partie des rares aidants à te manifester régulièrement sur ce forum; tu viens ici pour ton mari avant tout; mais s'occuper des autres peut être lourd à porter car lorsqu'on vient son tour, on peut avoir le sentiment qu'il n'y a personne pour soi.

Tu n'as pas besoin d'être malade pour recevoir tout ce dont tu as besoin; tu l'as bien compris, nous -même sommes comme toi : un jour ça va, l'autre jour ça va moins bien.
Une association comme ALBI aide à se sentir moins seul ( beaucoup d'infos sérieuses et de mouvements sur le site, journées annuelles, ambassadeurs). Mais il restera toujours une part que nous devons trouver nous-mêmes : et ça c'est difficile parce que c'est un travail de tous les jours. 😊

Espoir,j'ai toujours aimé ton pseudo; il raconte à lui tout seul qui tu es: une femme courageuse, qui garde "espoir" malgré les moments d'accablement.
Nous sommes là pour toi, sois en sûre . 😊

Avatar de l’utilisateur
espoir
Messages : 128
Inscription : jeu. 17 avr. 2008, 6:05 pm
Localisation : Trois-Rivières

Re: Je comprends....

Message non lu par espoir » mar. 12 mai 2020, 4:49 pm

Je veux exprimer ici, pour ceux qui souffrent physiquement, et moralement, ce que moi, femme d'un homme atteint par une de vos maladies est atteint.

Voir souffrir, voir celui qu'on aime avoir du mal, ou de la misère, ça déchire le coeur. Ne pas rien pouvoir faire que d'être là, attentive. Le voir fatigué, et parfois exaspéré de devoir se reposer, faire attention à son alimentation, et se surveiller toujours. C'est déchirant.

Quand il va bien, je vais bien; quand il va mal et qu'il est rendu au bout de sa patience, de sa fatigue, je vais mal. Il n'aime pas que je lui demande souvent: ça va bien ? Il n'aime pas me voir inquiète. Mais moi, je m'inquiète quand même, et je cherche sur son visage, ou son attitude, si ça va bien ou pas.

Il est rendu avec un début de cirrhose, decouvert, il y a un an ou deux. On avait stupidement cessé sa prise d'Urso, et ce fut le triste résultat. Les médecins ne sont pas des saints, mais des humains. Voir la maladie progresser malgré mes attentions à ce qu'il mange bien, et se repose, ça me brise le coeur. Oui, je me sens seule, et je me sens coupable de bien me porter, et je donnerais volontiers une partie de ma santé, pour aider la sienne.

Un de mes enfants s'est suicidé, il y a deux ans, et nous avons dû régler la paperasse, et tout, et je voyais la lassitude de mon mari, et sa fatigue. Atteint en plein coeur, la perte de son enfant. J'ai le meilleur des hommes, et je sais que souvent, je l'agace parce que je m'inquiète à savoir s'il va bien.

La nuit, il m'arrive de moins dormir, et je l'observe encore pour savoir s'il va bien. Au moindre signe de fatigue, de frissons, je suis aux aguets. Et je ne peux rien, rien, rien, pour le soulager, sinon, prier et souhaiter qu'il ne souffre pas trop.

Ici, vous vous déchargez de vos craintes, de vos peurs, de vos désespoirs, et c'est bien. Sachez que les craintes, les peurs et les désespoirs sont aussi les miens, par ceux de mon mari. Mais, lui, ne dit rien. Je le ressens là, dans mon âme, tout cela.

Si j'écris tout cela ici, c'est pour que les gens malades, très malades, sachent qu'il y a une autre manière d'être malade, par le coeur.

Comme on dit ici, à cause de la pandémie, Ca va bien aller .

Répondre