Traitement à vie après rechute HAI

une expérience à partager (comment j'ai pu régler cette question) ? besoin d'encouragement ? c'est ici !

Modérateurs : Primerose, daniel

philippe38
Messages : 1
Inscription : dim. 29 sept. 2019, 6:49 pm

Traitement à vie après rechute HAI

Message non lu par philippe38 » dim. 29 sept. 2019, 8:24 pm

Bonjour,

Quelqu’un aurait-il l’expérience de la monothérapie avec Entocort en traitement longue durée voire à vie après rechute d’une hépatite auto-immune ?

Bien cordialement,
Philippe

Avatar de l’utilisateur
Primerose
adhérent albi
adhérent albi
Messages : 1025
Inscription : jeu. 09 avr. 2015, 10:24 pm

Re: Traitement à vie après rechute HAI

Message non lu par Primerose » mar. 08 oct. 2019, 7:57 am

Bonjour Philippe,

il arrive malheureusement que des rechutes se produisent après une tentative d'arrêt de traitement.
Selon les spécialistes et selon la configuration de la pathologie, les médecins adaptent le traitement qui très souvent sera pris à vie pour éviter que les rechutes abîment le foie.
Alors certains ne seront que sous cortisone et d'autres que sous immunosuppresseurs.
C'est à discuter avec son hépatologue ; il est important de comprendre le choix du traitement.

Je te souhaite une belle journée!

luciole81
adhérent albi
adhérent albi
Messages : 69
Inscription : dim. 10 avr. 2016, 7:00 pm

Re: Traitement à vie après rechute HAI

Message non lu par luciole81 » jeu. 17 oct. 2019, 8:49 pm

Bonsoir Philippe!

Je n'ai pas officiellement fait de rechute (j'ai une forme qui évolue par poussée), mais mon traitement principal a été l'entocort pendant 3 ans. Durant cette période, je n'ai eu que 6 mois d'imurel (que j'ai dû arrêter en raison d'une pancréatite).
J'ai été en monothérapie de budesonide à 9 mg la dernière année. Pour moi, la raison était que je souhaitais un enfant (que j'ai eu) puis que j'ai allaité (longtemps). J'étais donc contre-indiqué aux immunosuppresseurs (le seul autorisé étant l'immurel que je ne peux plus prendre).

Bref, pour résumer ces 3 dernières années, avec un régime correct (peu salé, sucre lent... comme une diabétique finalement), j'ai eu très peu d'effets secondaires. Si j'arrête actuellement, c'est que mon hepatologue veut tenter de voir si je ne suis pas en remission vu que ma dernière poussée remonte à plus d'1 an. Personnellement, j'aurais pu continuer ce médicament bien plus longtemps vu sa tolérance.

J'espère avoir pu répondre un peu à votre interrogation. N'hésitez pas si vous avez des questions!

Amicalement!!!!

Répondre