Page 1 sur 2

Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mer. 31 juil. 2019, 12:45 pm
par Giliane
Bonjour à tous,

Je rejoins la communauté aujourd'hui après avoir eu confirmation ce matin que j'ai une CBP.
Pour moi tout a débuté en janvier, quand j'ai commencé à avoir des douleurs violentes au foie. J'ai eu droit à la valse des examens classiques prescrits par un généraliste : prise de sang (anomalies du bilan hépatique) échographie et scan (hépatomégalie) avant d'être renvoyée vers un hépatologue. Du coup nouvelle batterie d'examens mais dès le mois d'avril et suite à une prise de sang pour tester mes anti-corps, le doc m'a dit qu'il soupçonnait une CBP, mais qu'il voulait confirmer par une biopsie du foie.
Alors là, grosse panique, jusque là j'avais toujours eu droit à un discours rassurant du genre "c'est rien, vous avez dû attraper un virus, ça va passer"... Je n'étais pas préparée à entendre parler de maladie auto-immune, de traitement à vie, de possible greffe du foie... Bim, grosse claque. Je me suis ruée sur internet (le pire ennemi des malades!!) et coup de massue je me décomposais au fil de mes lectures, avant de tomber sur le site d'albi et sur ce forum, qui m'a vraiment beaucoup aidé. Je me suis sentie moins seule, j'ai vu qu'on était nombreux à partager les mêmes peurs, et qu'il y avait aussi beaucoup d'encouragements, de positivité et de soutien.
Après un fibroscan normal et une biopsie pour laquelle les résultats ont été très longs, l'hépato m'a confirmé ce matin qu'il s'agissait bien d'une CBP, même s'il ne comprend pas vraiment pourquoi j'ai ces douleurs au foie et l'hépatomégalie. Maintenant je vais pouvoir commencer le traitement (cholurso).
J'ai 36 ans, je suis célibataire, sans enfant, et je n'en ai pas encore parlé à ma famille parce qu'ils habitent loin et sont plutôt du genre à paniquer et à voir tout en noir, je préférais attendre d'avoir un diagnostic sûr avant qu'ils s'affolent et me harcèlent d'appels et de messages. J'en ai parlé à quelques amis, mais ils ne comprennent pas vraiment même s'ils me soutiennent beaucoup. Et puis j'avoue que vu que j'ai arrêté tout alcool depuis plusieurs mois (ça accentuait mes douleurs au foie), ma vie sociale en a pris un coup! Je ne supporte plus les réflexions du genre "mais pourquoi tu bois pas? Un petit verre ça va pas te faire de mal, t'es vraiment pas drôle!!!"
Donc tout ça pour dire que ce forum m'a fait beaucoup de bien quand le médecin m'a pour la première fois parlé de la CBP, je me suis reconnue dans beaucoup de témoignages et ça m'a bien aidé à comprendre la maladie et à l'accepter.
Aujourd'hui je suis soulagée d'avoir enfin le diagnostic, et je me suis dit qu'il fallait franchir le cap et ne plus restée spectatrice sur le forum, mais participer pour partager avec vous et nous entraider.
Alors merci à vous tous pour vos témoignages et pour m'avoir aidé à traverser des moments difficiles.
Au plaisir d'échanger avec vous!

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mer. 31 juil. 2019, 5:34 pm
par Primerose
Bonjour Gilian,

nous vous souhaitons la bienvenue sur notre forum et nous vous remercions de toutes les gentillesses que vous nous adressez 😊.

C'est toujours très émouvant de lire le témoignage d'une personne nouvellement diagnostiquée. Cela nous rappelle que nous sommes tous passés par là, donc soyez sûre de notre compréhension la plus empathique possible!

Maintenant, c'est donc sûr vous avez une CBP; tous les examens ont été faits pour confirmer les soupçons; vous êtes entre les mains d'un hépatologue et vous voici sous acide ursodésoxycholique, le traitement des CBP qui fera son oeuvre avec un peu de patience 😉.

Mais ce n'est pas tout : il va vous falloir également affronter votre cercle relationnel et familial en tentant de leur expliquer ce qu'est une CBP ; grande affaire pour laquelle il faut faire preuve de patience et de tolérance ; c'est à ce moment-là que l'on découvre que certaines maladies ont des représentations sociales très fortes, surtout en ce qui concerne le foie.
Tout cela est pesant et fatigant ; quant à la famille, il faudra ménager les angoisses des uns et des autres; faire attention à comment on explique, avec quels mots. C'est pour cela qu'il est nécessaire de s'autoriser un temps pour en parler, il n'y a pas d'urgence; votre temps sera le bon temps.

En ce qui concerne le remaniement que nous impose nos pathologies, vous avez déjà pris de l'avance en arrêtant l'alcool, ce qui est une excellente initiative! Plus nous épargnerons notre cher foie plus il se remettra vite!
Petit à petit, vous prendrez plaisir à revoir votre hygiène de vie : nous sommes très nombreux à avoir adopté les fameuses consignes de fruits et légumes journaliers!


Gilian , avez-vous regarder nos belles vidéos? Cela vous rassurera de nous voir en vraie , parler de nous et de nos maladies; vous verrez que certains d'entre nous sont porteurs depuis très très longtemps!😊


Je ne peux que vous encourager à adhérer à ALBI ; nous sommes une communauté très active et solidaire; vous avez manifesté le désir de mettre votre pierre à l'édifice, hé bien je vous dis un grand OUI !! Venez donc chez nous!!


J'espère que vous allez beaucoup mieux maintenant que vous voilà rassurée sur beaucoup de points.

Nous attendons de vos nouvelles très vite!

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : jeu. 01 août 2019, 10:52 pm
par Giliane
Merci d avoir pris le temps de me répondre Primerose et merci pour tous les conseils, je note :-)
D ailleurs j ai regardé les vidéos et c est en effet encourageant!
J ai aussi adhéré à ALBI, une très bonne chose de faite ;-)
Bonne soirée, à bientôt

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : ven. 02 août 2019, 8:19 am
par Primerose
Bonjour Giliane,

bravo pour votre adhésion!
Vous voilà donc devenue une Oursonne !

A très vite!

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mer. 07 août 2019, 9:37 pm
par angel63
bienvenue Giliane ,moi aussi je suis nouvelle depuis fin mai ,merci Primerose pour ses reponses tres rassurantes

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : jeu. 22 août 2019, 10:05 am
par Foxtrott
bonjour Giliane

Je suis Stéphane, 50 ans, tout nouveau diagnostiqué de la CPB depuis le 8 août.
je voulais te parler du fait que renoncer à l'alcool diminue ta vie sociale. Ce n'est pas une fatalité ! on peut ne pas consommer d'alcool et avoir une vie sociale riche, c'est mon cas depuis 5 676 jours. J'ai un lourd passé d'alcoolique et de polytoxicomane et je suis sobre depuis le 6 février 2004. J'ai aussi été confronté à ce problème de la pression sociale liée à l'alcool...J'ai évidemment cessé de fréquenter les alcoolos avec qui je passais le plus clair de mon temps. Pas par jugement négatif, j'étais bien mal placé pour le faire, mais parce que, très souvent, la seule chose que nous avions en commun était la consommation d'alcool (et de diverses autres substances).
Dans les cercles amicaux "normaux", on est parfois confronté à ce type de réflexion agaçantes, mais qu'il faut prendre pour ce qu'elles sont : des plaisanteries au premier degré, sans penser à mal, et une tentative d'incitation à la consommation destinée à se déculpabiliser de sa propre consommation, fut-elle raisonnable et épisodique. Il est compliqué de se dire qu'on absorbe une substance dangereuse pour la santé, dont la consommation est encadrée légalement dans le but d'attendre un état euphorique (ou pire). Se dire qu'on est un épicurien ou un bon vivant, qu'on a le sens de la fête, ça passe mieux et c'est plus valorisant !! tout comme ceux qui conduisent comme des tarés expliquent qu'ils aiment le sport, la prise de risque et l'adrénaline, ceux qui martyrisent leurs subordonnés sont exigeants et adeptes de méthodes de management musclées, etc, on peut multiplier les litotes...
passe outre ces petites remarques, prends les avec le sourire, éventuellement dis la vérité (ça peut être une façon d'aborder ta maladie)...tes relations s'y habitueront et cesseront de te taquiner. Si elles persistent et deviennent désagréable, c'est que la consommation d'alcool est la seule chose qu'elles sentent être en commun avec toi et tu ne perdras pas grand chose à ne plus les fréquenter...

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : sam. 31 août 2019, 7:06 pm
par Giliane
Merci angel63 pour le message de bienvenue!
Merci Stéphane pour le partage de ton expérience, ça n'a pas du être facile à vivre pour toi.. Félicitations pour tes années de sobriété!
En effet il faut être patient et éventuellement faire un tri dans ses relations, ça se fera petit à petit.
Mais c'est rassurant de lire qu'on peut maintenir une vie sociale sans alcool!

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mar. 03 sept. 2019, 8:25 am
par Foxtrott
bonjour Giliane,

Chacun suit son chemin, avec son histoire...même si j'ai quand même un peu un sentiment d'injustice d'être rattrapé par une maladie du foie 15 ans après avoir cessé de boire !
J'attends avec impatience le premier bilan sanguin post-début du traitement, dans une dizaine de jours. J'espère avoir un petit signe d'encouragement.
tu parles dans ton premier post d'une douleur au foie. Je te conseille la lecture du post "douleur au côté droit" dans "témoignages et entraide". Manifestement, tu n'es pas la seule à avoir ce problème, même si il semble que ce ne soit pas très bien défini et que cela revête les formes les plus diverses et les douleurs les plus contrastées. Je ressens aussi quelque chose. on ne peut pas parler de douleur, plutôt de gêne diffuse, difficile à définir et même à localiser. Mon hépatologue m'a dit de ne pas m'en inquiéter. Parmi les hypothèses soulevées, je pencherai pour la douleur musculaire. J'ai remarqué qu'elle se manifeste plus vivement après un effort physique (séance de piscine, longue journée de pétanque...)alors que le reste du temps, c'est plus discret voire inexistant. Même si je ne m'explique pas bien le rapport entre un problème hépatique et une douleur musculaire...mais je n'ai pas passé 8 ans en fac de médecine !!

A bientôt Giliane

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mer. 04 sept. 2019, 11:19 am
par Primerose
Bonjour les amis!


je vous souhaite à tous une bonne rentrée ☺! ( ouf! des températures supportables😁)

@ Foxtrot :
j'ai lu avec beaucoup d'attention votre post d'août. Je ne peux que vous dire bravo pour votre analyse très fine sur les comportements addictifs . Vous avez pris conscience des mécanismes qui se jouent lorsqu'on est amené à boire en société. L'alcool est en effet un marqueur social important : plus on est de fous et plus on boit! Malheureusement se cachent derrière ces comportements à risques de grandes souffrances invisibles.
Vous avez eu le courage d'en sortir, cela signe un pas vers l'autonomie. Je me pose une question : avez-vous été soutenu durant ce changement?
Je vous rejoins lorsque vous dites qu'il faut avoir le courage de dire non si on n'a pas envie de boire; et tant pis si on est catalogué "rabat-joie"; avec nos pathologies, préserver la fonction hépatique est crucial.
C'est la chronicité qui pose problème et qui devient délétère.
Heureusement nous sommes majoritaires à avoir une conscience bien claire à ce sujet!

A propos de ces fameuses douleurs dites de l'hyponcondre (ou de l'épigastre ! 😁) nous sommes très nombreux à les évoquer; elles sont parfois durables ou épisodiques. Les spécialistes ne semblent pas y prêter une grande importance ( sauf si bien sûr on est plié en 2 , là il faut consulter sans faute!!) . Elles peuvent avoir comme origine une douleur musculaire. Il faut savoir que même des personnes ne portant pas nos pathologies en sont également atteints.

J'aimerais vous faire un petit clin d'oeil , vous dites :"j'ai quand même un peu un sentiment d'injustice d'être rattrapé par une maladie du foie 15 ans après avoir cessé de boire !". Sachez que nous sommes nombreux à ressentir en début de maladie ce même sentiment même sans avoir jamais bu! ☺

J'espère de tout coeur que vous aurez trouvé sur notre forum beaucoup de réconfort et d"espoir; nous sommes toujours très heureux si le miroir que nous vous tendons vous permet de sourire pour le futur.

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : jeu. 05 sept. 2019, 8:54 am
par Foxtrott
bonjour Primerose,

pour vous répondre oui, j'ai eu un soutien et un suivi médical dans mon sevrage. Autant j'ai arrêté de moi même du jour au lendemain (et sans grande difficultés, il faut bien le dire), les stupéfiants c'est-à-dire essentiellement cannabis (tous les jours et en très grande quantité...plusieurs dealers roulent en BMW grâce à moi) et cocaïne (plus dans un contexte festif), autant cela a été compliqué pour l'alcool...le seul produit en vente libre ! après de multiples tentatives (comme l'écrivait Antoine Blondin : "il n'y a rien de plus facile que d'arrêter de boire, je l'ai fait des centaines de fois"), j'ai fini par consulter. Je n'ai pas été hospitalisé, mais j'ai pris des médicaments pendant quelques mois...et depuis 5 690 jours, je me lève le matin en me demandant si c'est aujourd'hui que je replonge, j'essaye de trouver toute la journée de bonnes raisons de ne pas boire, et le soir je me couche en me disant "une de plus !". Et aujourd'hui encore, même avec ma maladie, je n'arrive pas à envisager la fin de ma vie sans alcool ...je repousse l'échéance, en espérant que cela dure jusqu'à la fin .(la cuite au prochain numéro ?...)
bon, maintenant que j'ai bien plombé l'ambiance du post de la pauvre Giliane qui n'avait rien demandé, je ne sais pas si l'alcool est totalement proscrit pour les malades de la CPB ? personnellement, mon hépatologue, lorsque je lui ai posé la question des éventuels interdits alimentaires, ne m'a pas donné de contre-indication, sinon de manger de tout raisonnablement, avec un petit écart de temps en temps (ma compagne est pâtissière de formation et cuisinière de métier et sa soeur jumelle est une célèbre blogueuse de pâtisserie...allez vous conformer à un régime dans ce contexte !!!!), bref ce que tout le monde devrait faire, problèmes hépatiques ou pas, et elle n'a pas eu l'air de proscrire totalement l'alcool. Comme vous le dîtes, tout est question de doses...un verre de Bordeaux avec le repas du dimanche ne devrait pas poser de problèmes, c'est plutôt vider deux bouteilles par jour en se goinfrant de pâté de campagne et de mousse au chocolat qui finit par avoir des effets délétères.
A la première échographie, en janvier, on m'avait trouvé un peu de graisse sur le foie (mais a priori rien d'extraordinaire pour un homme de 50 ans). Du coup, j'ai modifié un peu mon comportement alimentaire : ne pas me resservir à table (même si c'est bon), manger un seul chocolat au lieu de prendre la boite avec moi sur le canapé. Sans gros efforts, j'ai rapidement perdu 4 ou 5 kgs (je fais beaucoup de sport)...
merci en tout cas de ces échanges sur le forum. C'est bon de pouvoir communiquer avec des personnes qui vivent ou ont vécu la même chose que moi, qui ont ressenti ce que je ressens et qui savent réconforter un Stéphane chafouin et égoïstement occupé à se lamenter sur son triste sort (c'est vraiment pô juste...)

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : jeu. 05 sept. 2019, 7:14 pm
par Giliane
Non pas du tout Stéphane, tu n'as rien plombé du tout, c'est tout l'intérêt du forum de partager ses expériences et ses inquiétudes! Ce n'est pas évident de se lever chaque jour avec cette épée de Damoclès, mais il faut y aller pas à pas, un jour après l'autre et jusqu'ici a priori tu as super bien tenu. Même s'il y a sûrement du y avoir des moments très difficiles, des jours avec et sans...
La relation à l'alcool est vraiment particulière dans notre société, je m'en rends compte depuis que j'ai arrêté de boire. Avant j'avoue, je n'étais pas la dernière pour boire l'apéro, et j'incitais les autres à prendre un verre... Promis je ne le ferai plus jamais!!
En tant que fumeuse (oui c'est mal aussi, je vais arrêter, mais un pas après l'autre!) j'ai vu la différence. Les deux fois où j'ai arrêté de fumer, tout le monde m'a félicitée et encouragée. Depuis que j'ai arrêté de boire, je suis constamment poussée à la consommation, taxée de rabat-joie, et harcelée de questions sur le pourquoi du comment. Même l'argument "problèmes de santé" n'est pas accepté, la seule excuse que la plupart de mon entourage semblerait admettre serait l'annonce d'une grossesse...
C'est assez frustrant, surtout que comme toi Stéphane, l'alcool me manque, j'adore le vin rouge, et la bière! Pourtant je n'ai eu aucun mal à arrêter car en fait boire un verre aggravait considérablement mes douleurs au foie. En fait tout a commencé comme ça, puisque j'avais de réelles douleurs au foie, en plus d'une sensation de gêne et de pesanteur constante sous les cotes qui m'ont poussée à consulter. Et mon foie à l'échographie était trop gros (20cm contre 13cm en moyenne je crois).
L'hépato n'a pas su me dire d'où venait cette hépatomégalie et mes douleurs, a priori sans rapport avec la CBP mais qui ont permis de la découvrir. Une inflammation peut être due à un virus...
Concernant le régime alimentaire, comme toi Stéphane, pas de recommandation particulière de l'hépatologue. Il a insisté sur la suppression de l'alcool, m'a dit de me contenter d'un verre "occasionnellement", et sinon rien de spécial au niveau de l'alimentation. Bon je me suis quand même mise à la cuisine, mais je ne me refuse pas le chocolat ou autre. Et pour l'instant je préfère faire 0 alcool, voir si le traitement fait effet... Et au final, le diagnostic a des effets positifs, j'ai l'impression de plus profiter de mes journées, j'apprécie de faire la cuisine, je dors mieux depuis que je n'ai plus de soirées bien arrosées, je me remets au sport, bref je prends plus soin de moi et ça fait beaucoup de bien.
Un pas après l'autre, heureusement qu'on a des traitements pour nos maladies et qu'on a le forum!

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : ven. 06 sept. 2019, 10:21 am
par Primerose
Bonjour Stephane & Gilian,

@Stephane,
je rejoins tout à fait Gilian : non tu n'as pas plombé l'ambiance du forum bien au contraire! Ton témoignage est très émouvant car tu as parlé de toi, de tes fragilités dans une sorte d'abandon rempli de confiance : oui, nous te comprenons du plus profond de nous-mêmes sans forcément avoir le même vécu.

Je crois avoir compris que la grande question quand nous tombons malade est celle du sens. Certains vont tenter de comprendre pourquoi et comment cette maladie est arrivé; d'autres vont plutôt tenter de découvrir qui ils sont, aujourd'hui, avec cette intrusion dans leur vie.
La maladie nous oblige à un arrêt sur nous mêmes. C'est le moment de l'introspection: que voulons nous pour nos vies ? Si cela est trop difficile alors nous nous concentrons sur ce que nous ne voulons plus! ( cela semble plus facile 😉 ).
Nous prenons alors conscience de nos manques, de nos souffrances, de notre besoin du regard d'autrui : nous voulons être appréciés donc nous nous conformons à un moule accepté par tous ( et ce moule est si efficace que si on en sort, hé bien c'est l'exclusion!!).
Gilian et Stephane, je vous admire pour votre force face à l'alcool; et le combat n'est pas facile puisqu'on est jamais vraiment guéri de l'alcool lorsque la consommation est excessive : on dit que c'est l'abstinence, ce qui montre que l'on peut craquer aussi. Heureusement, il y a des abstinents à vie! ☺

Donc les maladies demandent un remaniement psychologique profond : être aidé est souvent très utile selon les degrés de souffrances. Le chemin vers la connaissance de soi est un travail de reconnaissance ; on se re-découvre c'est à dire que l'on se retrouve , nettoyé d'un fardeau qui ne nous appartient pas totalement.

Pour revenir au sujet de l'alimentation, les hépatologues ne déconseillent rien en particulier mais recommandent de la modération au sujet de l’alcool, voir même la suppression selon les cas.
Je vous recommande toutefois la lecture des livres écrits par une gastro-entérologue le Pr Francisca Joly gomez ( ils sont en format poche, peu onéreux). Bien que ces ouvrages ne s'adressent pas en particulier à nos pathologies, il y est question du foie et du système digestif. Nous avons eu la chance de la voir en conférence lors d'une de nos journées ALBI.

Stephane, je te conseille de regarder nos vidéos , particulièrement le témoignage de notre fondatrice Angela; tu verras comment elle a réussi à transformer sa pathologie. Preuve que la maladie peut aussi nous apporter un élan de vie formidable!

Belle journée les amis !

PS : je viens de m'apercevoir que je t'ai tutoyé 😁...c'est l'usage sur notre forum!

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : lun. 09 sept. 2019, 10:00 am
par Foxtrott
bonjour mesdames

et merci de vos messages bienveillants. Tutoyons nous gaiement, puisque tel est l'usage.
Giliane, il faut tenir bon et tes amis s'habitueront et cesseront leurs remarques et leurs plaisanteries. Puisque désormais nous nous connaissons, je vais te livrer mon grand secret...ne lis pas, Primerose, c'est entre Giliane et moi..., voici la formule magique que si j'avais touché un euro à chaque fois que je l'ai prononcée, j'aurais pris ma retraite aux Bahamas depuis belle lurette : "j'ai fait voeux de renoncer à toute substance susceptible d'altérer ma lucidité"...le tout prononcé rapidement et d'un air détaché...en général l'interlocuteur n'y revient pas...Je n'avais pas pensé à l'argument de la grossesse, mais je le sortirai la prochaine fois !!
En fait, j'avais ton âge quand j'ai arrêté l'alcool et le reste...pas pour des raisons de santé (quand on n'a pas de problèmes, on s'en fout, même si je me doutais bien que ça finirait mal, mais plus tard, alors c'était plus un souci...), mais parce qu'un jour, tu te regardes dans une glace et tu n'aimes pas ce que tu y vois.
tes amis vont s'habituer...maintenant, quand nous sommes invités, il y a une sorte de compétition à qui va me trouver la boisson sans alcool la plus originale (dernièrement une bière sans alcool tchèque à la chataigne...) pour l'apéro. C'est rigolo.
regarde dans ton supermarché, tu verras qu'il y a une infinité de jus de fruits, sodas, bières sans alcool aromatisées ou non. Il y a même des vins pétillants "désalcoolifiés". Pendant que les autres parleront des mérites comparés des grands Bordeaux et des grands Bourgogne, tu pourras disserter intarissablement sur la gamme de Champomy
Et toi aussi, tu vas t'habituer...le rituel social lié à l'alcool, c'est un peu comme la cigarette avec le café, ça semble incontournable, impossible même à envisager...et puis finalement, on trouve d'autres sources de petites joies, qui sont ritualisées à leur tour et qui finisse par remplacer le rituel précédent.

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mer. 11 sept. 2019, 10:13 am
par Primerose
Bonjour les amis!

Foxtrot: hé bien j'ai lu quand même! 😊
Ta prise de conscience est puissante parce que tu t'es relié à toi même ; tu as pris conscience aussi que tout cela peut être fragile.
J'ai bien ri en lisant tes tours de passe-passe !! C'est ingénieux et si rempli d'humour!

Finalement, ton témoignage peut être valable pour toutes les maladies : tu nous a montré qu'en s'adaptant, on peut trouver plein d'autres solutions!

J'ai en tête une citation de René Char qui pourrait résumer ce que tu as écrit : "Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront".

Re: Présentation d'une nouvelle sur le forum

Publié : mer. 11 sept. 2019, 10:53 am
par Foxtrott
bonjour mesdames,

je change de sujet...cela fait pile poil un mois que j'ai commencé le Delursan...demain première prise de sang mensuelle, j'espère avoir un petit signe encourageant comme une baisse des GGT qui ont été propulsés dans la stratosphère ces derniers mois...En tous cas, ça se passe bien : pas d'effet secondaire alors qu'en parcourant le forum, il me semble que nombre de patients subissent des aléas plus ou moins graves.
Je ne suis pas superstitieux (ça porte malheur) mais vous pouvez croiser les doigts pour moi, merci.