Etude HOPE pour la Fatigue !!

informations et ressources pour mieux comprendre les maladies biliaires

Modérateurs : Primerose, daniel

Avatar de l’utilisateur
daniel
adhérent albi
adhérent albi
Messages : 1226
Inscription : dim. 21 nov. 2004, 8:50 pm
Contact :

Etude HOPE pour la Fatigue !!

Message non lu par daniel » mer. 26 juin 2019, 11:05 am

Vous êtes francilienne, atteinte de Cholongite Biliaire Primitive, et souffrez de fatigue ?: Informez-vous et inscrivez vous pour participer au projet HOPE soutenu par votre association albi
Daniel
secrétaire de l'association ALBI, modérateur du forum

Avatar de l’utilisateur
daniel
adhérent albi
adhérent albi
Messages : 1226
Inscription : dim. 21 nov. 2004, 8:50 pm
Contact :

Re: Etude HOPE pour la Fatigue !!

Message non lu par daniel » dim. 30 juin 2019, 4:14 pm

Une précision est tout particulièrement nécessaire pour toutes celles et ceux qui se sentent frustrés parce que non éligibles pour participer à l'étude HOPE!
Lorsque des essais cliniques sont faits sur des médicaments, il y a très peu de personnes qui participent à ces essais et pourtant, l'objectif de ces essais est de trouver des traitements qui PUISSENT SOIGNER TOUT LE MONDE !!
L'étude HOPE , c'est la MEME CHOSE!! il s'agit d'évaluer plusieurs méthodes psychologiques en vue de réduire la fatigue et soulager les malades qui en souffrent.
Qu'importe que "l'échantillon" des patients qui participeront à l'étude soient de la région parisienne , ou d'un autre pays dès lors que les résultats de l'étude permettront de statuer sur des méthodes efficaces pour lutter contre la fatigue, … et pas seulement pour les personnes atteintes de CBP, mais aussi pour celles atteintes de CSP, HAI et LPAC. Celles-ci pourraient aussi se dire: encore la CBP!! et nous alors ? ; eh bien ils ne seront pas oubliés…
Car les méthodes psychologiques qui auront été validées pourront s'appliquer ( avec peut être des adaptations) à toutes celles qui en auront besoin.
Lors d'une étude originale - et c'est le cas- et sans aucun repère précédent pouvant guider l'étude, il est la plupart du temps préférable d'avoir une population homogène, afin d'éviter d'introduire des paramètres qui pourraient biaiser les futurs résultats . C'est la raison du choix de la CBP ( la plus fréquente des maladies ), de restreindre l'étude à la population féminine ( la plus nombreuse : 90% de femmes pour 10% d'hommes) afin d'éviter des biais pouvant provenir des métabolismes masculins différents. Quant à la région parisienne, c'est la densité de population la plus importante de France: cela permet de limiter les déplacements par rapport à l'équipe de recherche (située à Paris) et... le coût de cette recherche … car les Etudes et Recherches ne sont pas gratuites …. rien n'est gratuit 🙂
Daniel
secrétaire de l'association ALBI, modérateur du forum

Répondre